Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une citation, un pangramme

Les premiers jours de chaque mois, une nouvelle citation, un nouveau pangramme

 

L'encre n'est que de l'or concentré. Paul Claudel

 

Je trouverai les pêches mais envoyez-moi quelques figues et de beaux kiwis. Coco

 

Recherche

le site de l'asso, c'est ici :

http://lettresetimages.net

30 janvier 2007 2 30 /01 /janvier /2007 08:49

 

de l'image à la lettre 
pour illustrer l’évolution des premiers pictogrammes vers les lettres

aleph…..alpha…..A

 Le hiéroglyphe égyptien représentant un bœuf (ou un taureau), est utilisé comme « déterminatif » pour désigner le bétail (grande importance dans un monde rural). Les hommes dessinent alors l’animal dans sa totalité, sur pieds.

 Puis, chez les Phéniciens, le pictogramme se simplifie
(seulement la tête est représentée). C’est l’aleph .    

En même temps, le sens se modifie, s’élargit, et ce pictogramme devient idéogramme. Il représente la force, l’énergie, la vigueur.
Puis le signe se simplifie et devient    puis   

 Les Grecs s’approprient le modèle phénicien, en pivotent encore le signe : 
 

 

 C’est l’alpha grec qui devient notre A latin.

 

beth…..bêta…..B

Le signe , deuxième lettre (baytou) de l’alphabet protosinaïtique, représente le plan au sol d’une maison.

Les phéniciens le nomment beth
(qui est l’initiale du mot hébreu bayit signifiant « maison »).

     Les Grecs modifient le signe
            en le fermant à la base.
 

 

 Le passage du bêta grec à notre B latin  ......B
s’explique par le changement d’orientation d’écriture et de lecture, de la gauche vers la droite (voir article précédent), adopté par les Grecs au VI° siècle avant J.C.

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence - dans découverte
commenter cet article

commentaires